Le soutien aux artistes

Les résidences

L’accompagnement des artistes est l’essence même de La Maison CDCN. Offrir aux artistes des temps de recherches, des espaces de création, soutenir financièrement des productions ou encore accompagner certains dans leur structuration professionnelle fait partie intégrante de notre mission. Les résidences sont des temps de réflexion, de travail, de recherche et d’expérimentation pendant lesquels La Maison ouvre ses portes et met à la disposition des artistes un lieu de travail, un logement, une assistance technique et une aide financière. Sans lieu fixe, La Maison CDCN accueille ces résidences grâce à des partenaires engagés et en déployant son studio mobile sur le territoire.

Au Théâtre de Nîmes, salle de l’Odéon, dans le cadre du programme ÉTAPE DANSE

MICHELLE MOURA / Allemagne
Lessons for Cadavers

Lessons for Cadavers est un spectacle de danse pour trois danseurs qui interroge sur la relation complexe entre les vivants et les mourants dans le monde contemporain et sa nécropolitique actuelle. Dans le processus de répétition et dans le spectacle lui-même, Michelle Moura aimerait évoquer des histoires personnelles, des rêves, des instructions de mort et des chorégraphies du passé, considérés comme des sites archéologiques. Il s’agira avant tout d’une perspective non occidentale sur le souvenir et l’oubli des morts à l’heure de la mondialisation et de la médiation technologique.

Résidence du 12 au 24 septembre 2022

Au studio Condorcet, à Nîmes dans le cadre du programme ÉTAPE DANSE

DANIELE NINARELLO / Italie
Healing together (titre de travail)

En partant des "protestations silencieuses" pensées et créées pendant la période de confinement, l’idée d’une nouvelle pièce de groupe est née, dédiée au processus collectif de protestation et de libération, dans laquelle les interprètes s’abandonnent à un espace qu’ils construisent mutuellement et dans lequel il est possible d’exposer leurs corps vulnérables. Dans cet espace, les corps avancent ensemble à travers une danse qui provient d’un véritable processus de flux de conscience, libérant progressivement les tensions qui se sont accumulées au fil du temps, pour donner du mouvement et de la voix aux révolutions reportées.
Après avoir fréquenté l’Académie de danse de Rotterdam, Daniele Ninarello a dansé avec divers chorégraphes internationaux, dont Bruno Listopad, Barbara Altissimo, Meekers Uitgesprokendans, Virgilio Sieni, Sidi Larbi Cherkaoui. Depuis 2007, il mène ses propres recherches chorégraphiques et gestuelles et a présenté ses créations dans divers festivals nationaux et internationaux.

Résidence du 24 octobre au 4 novembre 2022
Sortie de résidence jeudi 3 novembre 19:00
Atelier de pratique dimanche 30 octobre de 10:00 à 13:00

Le studio mobile s’installe à Barjac, à la Maison de l’eau à Allègre-les-Fumades et au Prieuré Saint-Pierre, à Pont-Saint-Esprit
LÉA LECLERC Cie Patchwork (France)
LIKE ME 2

Dans la continuité de son récent solo, LIKE ME, Léa Leclerc nous invite à découvrir la recherche qu’elle mène avec quatre interprètes d’âges et d’horizons différents, pour une exploration singulière du groupe et de son influence sur l’individu.

Cet automne 2022, Léa Leclerc se lance dans un processus de recherche en compagnie de quatre interprètes ; un processus qu’elle inscrit dans la prolongation directe de LIKE ME, solo qu’elle a créé lors du dernier festival Uzès danse, et qui questionne l’image – parfois bien fictive – que l’on donne de soi, en particulier via les réseaux sociaux…
Après avoir signé quatre solos, c’est la première fois que l’artiste gardoise envisage de déployer son travail de chorégraphe pour un groupe. Un enjeu supplémentaire qui vient se glisser dans sa recherche dont la première étape est de transmettre la partition de LIKE ME à quatre corps âgés entre 24 et 53 ans – des corps qu’elle a volontairement choisis pour leurs différences, tant physiques qu’en termes de dynamique et de « caractère ».
Car la démarche que Léa Leclerc entend expérimenter ici n’est pas de « cloner » son dernier solo, mais bien de partir de sa structure et de son vocabulaire pour les reconsidérer, les transformer, les réarticuler, dans la perspective d’un quatuor. Autant dire que l’aventure se veut une exploration plurielle, en quête d’autres tonalités, d’autres énergies, voire d’autres récits.
Avec ponctuellement à leurs côtés David Wampach en tant que mentor, Léa Leclerc et son équipe ont plusieurs semaines d’expérimentations prévues cette saison. Un premier parcours de recherche qu’iels vont mener à la lumière, notamment, d’une citation de Gaston Le Bon, tirée de son œuvre Psychologie des foules : « L’individu en groupe devenant anonyme, le sentiment de la responsabilité qui retient les individus disparaît. Se crée alors un phénomène irrésistible d’entrainement, de surenchère, et un mélange de jeu et de folie passagère. »

Avec le soutien de La Maison CDCN, la Maison de l’Eau – Théâtre d’Allègre-Les-Fumades, la Ville de Barjac et le Conseil Départemental du Gard dans le cadre du dispositif « compagnonnage d’une jeune chorégraphe », initié et financé par le ministère de la Culture-DGCA-Délégation de la Danse.

Résidences du 31 octobre au 4 novembre 2022 et du 20 au 24 février 2023 dans la salle des fêtes, Barjac,
du 27 février au 3 mars 2022 à la Maison de l’Eau, Allègre-les-Fumades,
du 13 au 24 mars 2023 au Prieuré Saint-Pierre, Pont-Saint-Esprit
Étape de travail mercredi 22 mars à 19h à Pont-Saint-Esprit

Le studio mobile s’installe au Prieuré Saint-Pierre, à Pont-Saint-Esprit

DANYA HAMMOUD / L’Heure en commun (Liban / France) - ARTISTE ASSOCIÉE

Artiste associée à La Maison CDCN de septembre 2019 à décembre 2022, Danya Hammoud développe une danse ciselée, détaillée, tout en tensions contenues mais résolument perceptibles. En 2021, avec Sérénités était son titre, la chorégraphe mettait en jeu de nouveaux outils d’écriture. À commencer par la prise de parole et une cohabitation plus marquée de la danse avec un paysage sonore. Des sillons dont elle a poursuivi l’exploration dans sa dernière création, Devenir crocodile, créée en juin dernier au festival Uzès danse et qu’elle continuera d’explorer dans sa nouvelle création travaillée lors de cette résidence.

Résidence du 11 au 28 avril 2023
Atelier de pratique dimanche 16 avril de 10:00 à 13:00 et de 14:00 à 17:00