LIKE ME 2

Étape de travail · Léa Leclerc

Le 22 mars 

En partenariat avec la ville de Pont-Saint-Esprit.

Dans la continuité de son récent solo, Like Me, Léa Leclerc nous invite à découvrir la recherche qu’elle mène avec quatre interprètes d’âges et d’horizons différents, pour une exploration singulière du groupe et de son influence sur l’individu.

Cet automne 2022, Léa Leclerc se lance dans un processus de recherche en compagnie de quatre interprètes ; un processus qu’elle inscrit dans la prolongation directe de LIKE ME, solo qu’elle a créé lors du dernier festival Uzès danse, et qui questionne l’image – parfois bien fictive – que l’on donne de soi, en particulier via les réseaux sociaux…
Après avoir signé quatre solos, c’est la première fois que l’artiste gardoise envisage de déployer son travail de chorégraphe pour un groupe. Un enjeu supplémentaire qui vient se glisser dans sa recherche dont la première étape est de transmettre la partition de LIKE ME à quatre corps âgés entre 24 et 53 ans – des corps qu’elle a volontairement choisis pour leurs différences, tant physiques qu’en termes de dynamique et de « caractère ».
Car la démarche que Léa Leclerc entend expérimenter ici n’est pas de « cloner » son dernier solo, mais bien de partir de sa structure et de son vocabulaire pour les reconsidérer, les transformer, les réarticuler, dans la perspective d’un quatuor. Autant dire que l’aventure se veut une exploration plurielle, en quête d’autres tonalités, d’autres énergies, voire d’autres récits.
Avec ponctuellement à leurs côtés David Wampach en tant que mentor, Léa Leclerc et son équipe ont plusieurs semaines d’expérimentations prévues cette saison. Un premier parcours de recherche qu’iels vont mener à la lumière, notamment, d’une citation de Gaston Le Bon, tirée de son œuvre Psychologie des foules  : « L’individu en groupe devenant anonyme, le sentiment de la responsabilité qui retient les individus disparaît. Se crée alors un phénomène irrésistible d’entrainement, de surenchère, et un mélange de jeu et de folie passagère. »

Chorégraphie Léa Leclerc avec la complicité des interprètes amateurs Elio Duffaily, Nishani Kampfner, Marie Oddon, Laura Wendels
Conseiller artistique David Wampach
Création et régie lumière et son Alice Vogt
Costume Anna Friedli

Avec le soutien de La Maison CDCN, la Maison de l’eau – Théâtre d’Allègre Les Fumades, la Ville de Barjac et le Conseil Départemental du Gard dans le cadre du dispositif « compagnonnage d’une jeune chorégraphe », initié et financé par le ministère de la Culture-DGCA-Délégation de la Danse.

Partagez