Autoportrait de l’autre

Léa Leclerc

Le 28 avril 

Après le succès de son solo, Paul, lors du dernier festival Uzès danse, la jeune chorégraphe gardoise s’attèle à une nouvelle pièce. Elle nous en partagera une étape de travail, avant sa première en juin prochain !

Enfant du Gard, Léa Leclerc a commencé très tôt la danse. Tutu et chaussons étaient ses accessoires jusqu’à ce qu’elle rejoigne le Jeune Ballet d’Aquitaine et découvre d’autres formes que la danse classique. C’est là qu’elle rencontre en particulier le chorégraphe Gilles Baron, qui lui donne le désir d’explorer la danse contemporaine et de s’engager dans la recherche d’un langage propre.
Au sortir de cette formation, elle entame ainsi d’emblée une carrière professionnelle en tant que chorégraphe. Paul, son troisième solo en date (présenté en juin dernier au festival Uzès danse), révèle clairement le premier sillon creusé par cette jeune artiste : une signature nerveuse, à la fois condensée et saccadée, jouant volontiers entre vitesse et arrêts brusques.
Cette saison, accompagnée par La Maison CDCN et le Conseil départemental du Gard, Léa Leclerc s’investit dans l’écriture d’un nouveau solo, Autoportrait de l’autre (titre provisoire), qu’elle créera en juin prochain à Uzès danse. Tout en questionnant l’identité et l’exposition de soi – démarche récurrente dans son parcours –, elle entend également s’aventurer ici dans l’exploration de nouvelles tonalités chorégraphiques.

#SORTIE DE RÉSIDENCE
Autoportrait de l’autre (titre provisoire)

À l’issue de deux semaines de travail à Pont-Saint-Esprit, Léa Leclerc nous ouvre les portes de sa création en cours dont l’un des points de départ est l’envie de chercher hors de ses habitudes, de chambouler et de pousser leurs limites : « oser explorer la fluidité, la prise d’espace, l’amplitude du mouvement. » Dans
cette quête d’autres manières de faire, les conseils artistiques du chorégraphe David Wampach seront précieux « pour la bousculer », selon ses propres termes…

Chorégraphie, interprétation Léa Leclerc
Conseiller artistique David Wampach
Son Raptatek
Création, régie lumière Alice Vogt

Coproduction La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie, le conseil départemental du Gard. Avec le soutien de Loïc Touzé – Studio Honolulu (Nantes) et La Maison de l’Eau – théâtre d’Allègre-les-Fumades.

Résidence dans le cadre de l’accueil-studio, dispositif soutenu par le ministère de la culture / Drac Occitanie.

  • jeudi 28 avril à 19h30
  • durée 1h environ / Prieuré Saint-Pierre, Pont-Saint-Esprit

  • entrée libre, réservation indispensable au 04 66 03 15 39.

    SUR PLACE
    La Maison CDCN et ses partenaires vous accueillent sur place 30 minutes avant. Dans la mesure du possible, les portes des salles seront ouvertes à l’avance, pour permettre un placement fluide et régulier, et éviter les attroupements à la billetterie. Tous les rendez-vous commencent à l’heure.

    PROTOCOLE SANITAIRE COVID-19
    Conformément aux obligations qui sont faites aux organisateurs d’événements culturels, les conditions d’accueil de La Maison CDCN sont aménagées afin de répondre aux normes sanitaires et réglementations en vigueur, et ce, jusqu’à la levée des restrictions internationales, nationales et locales. Susceptibles d’évolution, ces conditions d’accès particulières seront communiquées au public quelques jours avant l’événement.

    ACCESSIBILITÉ
    Le Prieuré Saint-Pierre est accessible aux personnes à mobilité réduite. Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, nous vous invitons à nous signaler votre situation au 04 66 03 15 39.

    VIGIPIRATE
    Ne vous chargez pas. Pour des raisons de sécurité, il ne sera pas possible d’entrer en salle avec un gros sac ou une valise. Des mesures de sécurité sont mises en place. Il vous sera demandé d’ouvrir vos sacs.
  • Votre itinéraire sur Google Map

Partagez