bouillir le vide, un récital

Martine Pisani

Le 13 juin 

Pour Uzès danse 2017, Martine Pisani créait UNDATED, pièce pour dix interprètes qui tentait l’utopie de condenser ses 25 ans de création. Cette année, elle revient avec la première d’un solo fait uniquement de « débuts ». Ou quand l’angoisse de la page blanche se transforme en bouffées d’oxygène pure !

For the 2017 Uzès danse festival, Martine Pisani created UNDATED, the work for ten dancers which sought to sum up her 25 years of choreography. This year, she is back, with the première of a solo full of constant “starts”. In other words, when “writer’s block” turns into a series of euphoric inspirations !

Martine Pisani aime jouer avec le « presque rien » pour mieux souligner – non sans finesse – le plaisir et l’anecdotique de notre condition d’humain… Comment commencer ? Quand s’arrête un début ? Loin d’être saugrenues, ces deux questions sont les points de départ de bouillir le vide, un récital : un solo qu’elle signe pour (et avec) Christophe Ives, un de ses interprètes de longue date.
Jouer avec une série de commencements et les assembler, jongler avec les rythmes et les contrastes : tel est le cadre de construction de cette pièce qui passe volontiers du silence à la prolixité, de l’agitation tous azimuts à la lenteur la plus précise.
À la fois énergique et malicieusement gauche, Christophe Ives prend plaisir à s’aventurer dans cette partition pas aussi loufoque qu’il n’y paraît. Quelques amis (un fatras d’objets pour être exact) l’accompagnent dans ce récital pour le moins insolite, qui nous pousse « à écouter ce que l’on voit », pour reprendre les mots de la chorégraphe.

Conception Martine Pisani
Soliste Christophe Ives
Accompaniste Theo Kooijman
Création lumière Ludovic Rivière
Création son Arnaud de la Celle
Chargée de production, regard extérieur Frauke Niemann
© Theo Kooijman

Production La compagnie du solitaire. Coproduction La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie, La Place de la Danse – CDCN Toulouse/Occitanie, CCN de Caen en Normandie – direction Alban Richard, Pôle-Sud CDCN Strasbourg, CN D Pantin, fabrik Potsdam, Micadanses Paris dans le cadre d’une résidence longue 2020/21. Avec l’aide des Laboratoires d’Aubervilliers pour les prêts de studio. Avec le soutien de la Région Île-de-France. La compagnie du solitaire est subventionnée par le ministère de la Culture – Drac Île-de-France au titre de l’aide au projet.

Rencontre avec Martine Pisani (propos recueillis par Olivier Hespel)

bouillir le vide, un récital . Pouvez-vous nous en dire plus sur ce titre ?
« Bouillir le vide », c’est créer de la matière à partir de rien. D’une certaine manière, ce titre m’est venu de la physique où l’on accélère des particules pour créer de la matière – le concept du Big Bang en somme… J’ai ajouté à cette action la notion de récital, parce qu’il s’agit d’un seul en scène et que la notion de rythme, de musicalité, est très importante dans l’interprétation de cette pièce.

D’où vient l’idée de ce solo ?
C’est parti d’un challenge que Christophe Ives m’a lancé : « fais-moi un solo ! ». L’idée m’a plu, tout simplement. D’autant que, juste après UNDATED – une pièce pour dix interprètes, avec tout ce que cela comporte comme difficulté de production et d’organisation – me lancer dans un projet plus « simple », avec une seule personne, tombait à point nommé.

Vous parlez d’UNDATED, qui tentait de condenser 25 ans de votre parcours de création – une façon en somme de fermer une boucle sans l’enterrer. À l’inverse, bouillir le vide s’articule sur un ensemble de commencements. Peut-on en déduire qu’il s’agit ici d’une envie pour vous d’ouvrir une nouvelle boucle ?
Oui, on peut dire cela, même si je ne suis pas dupe : le rêve de la page blanche, de repartir à zéro, est complètement utopique. D’autant que ce n’est pas la première fois que je travaille avec Christophe Ives. Ceci dit, ce projet est vraiment un début pour lui : c’est la première fois qu’il se retrouve seul sur scène.

Sur quelles bases s’est construit ce solo ?
Ce qui m’a surtout intéressé, c’est de travailler sur une forme d’instabilité dans la partition, que le paysage qui se dessine « vacille » régulièrement, en jouant notamment avec des paradoxes dans les consignes d’interprétation. Par exemple, il y a une séquence dans laquelle Christophe Ives doit « faire le silence » pendant qu’il installe un pupitre. Ce qui est paradoxal, car si tu mets un pupitre, c’est pour faire de la musique ou chanter. Un autre exemple : un passage durant lequel Christophe doit être en colère, avec l’intention de tout casser, mais en même temps, il a la consigne d’être très doux avec les objets qu’il est censé casser. […] Pour moi, la douceur est une arme. Et elle fait partie de ce que je sens du monde en ce moment : il nous faut de la douceur.

  • dimanche 13 juin à 19h30
  • durée 50 minutes / au Jardin de l’évêché
  • Parking "de la mairie" ou "des Marronniers" à proximité.

    ACCESSIBILITÉ
    La majorité des lieux est accessible aux personnes à mobilité réduite. Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, nous vous invitons à nous signaler votre situation au 04 66 03 15 39.

    CONVIVIALITÉ
    Restauration légère, à emporter
    Présence de foodtruck avant les spectacles à L’Ombrière et au Jardin de l’évêché.
    Salon d’été, au Jardin de l’évêché
    Ouvert avant et après les représentations au Jardin.
    Les soirées peuvent être fraîches, pensez à prendre une couverture.

    INFORMATION COVID
    Quelques règles sanitaires en vigueur actuellement et qui sont susceptibles d’évoluer :
    • port du masque homologué obligatoire dans tous les espaces (pour les personnes de plus de 11 ans) ;
    • distance physique entre chaque groupe de réservation, dans tous les espaces ;
    • mise à disposition de solutions hydroalcooliques à plusieurs points clés.
    Nous vous remercions de bien vouloir respecter ces consignes. Nous vous assurons que nos équipes les respectent afin de vous accueillir dans les meilleures conditions.

    VIGIPIRATE
    Ne vous chargez pas. Pour des raisons de sécurité, il ne sera pas possible d’entrer en salle avec un gros sac ou une valise. Des mesures de sécurité sont mises en place. Il vous sera demandé d’ouvrir vos sacs.
  • Votre itinéraire sur Google Map

Partagez

tarifs & réservation