MAHALLI

DANYA HAMMOUD

Le 23 novembre 

Mahalli signifie en Arabe à la fois local (d’ici) ainsi que “ma place”.
« Une figure, un corps comme une masse mouvante, prise dans des espaces denses de plis et de cercles. Comme un animal, elle ne quitte son territoire que pour se ré-installer. Le vis-à-vis de cette figure est l’ordre.
Dans ce travail, ma relation à l’espace est une relation au territoire. Dans le déplacement de cette figure, il y a une lourde retenue, une colère rentrée, méditée. Cette figure a la puissance d’une femelle et la fierté d’une femme. » Danya Hammoud

Chorégraphe et danseuse libanaise vivant à Beyrouth, Danya Hammoud a fait une grande partie de sa formation en France s’intéressant particulièrement à la composition chorégraphique. Ses pièces sont présentées en France et à l’international.

« Danya investit la danse comme une arme d’aujourd’hui, dans un combat pour ressentir plus clair. » Gérard Mayen.

Chorégraphie, interprétation Danya Hammoud
Son Cristian Sotomayor et Danya Hammoud
Lumière Riccardo Clementi
Costume Wafa Aoun
Assistant Junaid Sarieddeen

Coproduction
CNDC, Centre National de Danse Contemporaine, direction Emmanuelle Huynh, Angers, Cocoondance/Teatre Im Balsaal, Bonn, Allemagne, Zoukak (association culturelle et compagnie de théâtre), Liban.
Accueil studio CND, Centre National de la Danse
Avec le soutien de L’Officina et de la compagnie Kelemenis

Partagez

tarifs & réservation