Les danses exotiques

Anne Décoret-Ahiha et Anne Collod

Le 14 mars 

Rencontre - conférence
Par Anne Décoret-Ahiha
En dialogue avec Anne Collod
durée : 1h

En écho à la résidence de création de Anne Collod au Prieuré Saint-Pierre de Pont-Saint-Esprit

Anne Décoret-Ahiha est anthropologue de la danse. Elle publie en 2004 le fruit de ses recherches autour de l’interculturalité et de la mondialisation des savoirs dansés dans Les danses exotiques en France 1880-1940, éditions du cnd.

Dans ses conférences, Anne Décoret-Ahiha ne recourt pas au mode de conférence classique, mais elle aime à concevoir des dispositifs dynamiques et divertissants, dans lequel le spectateur peut aussi devenir acteur. Ici, elle s’appuie sur le travail de recherche d’Anne Collod, pour questionner les danses exotiques et leur impact sur nos pratiques sociales et artistiques.

Résumé du livre
« On dansait partout », écrit Paul Dupays au sujet de l’Exposition de 1889 : en plus des danseuses de la Rue du Caire, les curieux découvrirent « des gitanes au tango endiablé, des Javanaises dont la minauderie et la grâce déconcertaient les plus roués, des Martiniquaises, des Indochinoises, des Algériennes voilées, des Kabyles ». Ainsi les danses exotiques firent-elles leur apparition en France, dans les expositions universelles et les exhibitions ethnologiques. Durant les quarante premières années du XXe siècle, elles suscitèrent un véritable engouement chez les spectateurs et les danseurs qui s’investirent dans leur pratique. Objet de nombreux fantasmes, la figure de la danseuse exotique marqua l’histoire du music-hall. Puis, dans les années 1920-1930, les théâtres accueillirent des artistes venus du monde entier, comme Toshi Komori (Japon), Uday Shankar (Inde), Armen Ohanian (Arménie), Féral Benga (Sénégal) et bien d’autres.
À travers leur itinéraire, Anne Décoret-Ahiha retrace l’histoire de la découverte des danses exotiques sur le sol français. Elle analyse les discours produits à cette occasion et mesure l’impact de cette rencontre sur les pratiques sociales et artistiques de danse.

SALLE DE CONFERENCE
Attention, l’entrée du public se fait par la rue Saint-Georges.

Partagez

tarifs & réservation