Uzès en jumelle

Carte blanche à Laurent Pichaud

Du 21 juin au 22 juin

création

Laurent Pichaud, notre partenaire au long cours, lance un nouveau projet de rencontres et d’échanges autour de nos lieux de vie et de croisement que sont villes et villages. Entre 2014 et 2018, mon nom des habitants a parcouru la région et développé – à partir des monuments aux morts – toute une série d’actions artistiques et collaboratives. Avec … en jumelle, il se penche désormais sur le jumelage entre villes, concept né dans la foulée de la seconde guerre mondiale. Favoriser la création de liens de proximité entre pays d’Europe, et construire ainsi une paix durable : telle en était la philosophie.
70 ans plus tard, l’enjeu semble réduit à un simple dispositif administratif sans grandes réalisations concrètes. Un terrain « abandonné » en somme, que Laurent Pichaud a décidé de creuser, histoire d’interroger, plus largement, la place que nous laissons à l’Autre, à l’Ailleurs, dans notre quotidien et, par là même, la place de l’art vis-à-vis des questions sociétales.
Ce vaste projet - qui s’étend jusqu’en 2022 - inaugure son aventure à Uzès. Durant deux journées, l’artiste et son équipe investissent le festival et la ville avec une série d’activités. Autant d’expérimentations faites pour, avec ou via les habitants, les passants, le public. Et autant de propositions à partager sur rendez-vous, par hasard ou en prenant le temps de s’installer. Le tout en écho et en lien permanents avec une « envoyée spéciale » à Schriesheim, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne : une des deux villes jumelées avec Uzès.

Laurent Pichaud, our partner for the long haul, has launched a new project for bringing together people based on towns and villages. His vast new project focuses on the concept of sister cities that began in the post-war period to promote links between cities and foster peace. With his new work, … en jumelle, Laurent Pichaud explores what’s left of the idea of town twinning and questions, on a wider scale, the room we make for our fellow man, for elsewhere and the other, in our daily existence. He inaugurates this adventure in Uzès where for two entire days, taking over the festival and the town for a series of activities (see the program below), in experiments for, with and via inhabitants, passers-by and the public. This work remains connected to a special correspondent in the town of Schriesheim, in southwest Germany, one of the two towns twinned with Uzès.

Laurent Pichaud, chorégraphe, performeur
Cédric Torne, scénographe, plasticien, performeur
David Skeist, compositeur
Laura Kirshenbaum, performeuse
Ève Chariatte, performeuse
Sabine Macher, performeuse
Adaline Anobile, performeuse
Caterina Miranda, performeuse

Avec le soutien de la SACD dans le cadre du Programme Duo(s)

Programme détaillé ci-contre



Rencontre avec Laurent Pichaud, par Olivier Hespel

Contrairement aux monuments aux morts (point de départ de votre précédent projet de territoire avec La Maison CDCN, mon nom des habitants), le jumelage a rarement une présence très forte dans les cités. Et se réduit souvent à un simple panneau à l’entrée des villes. Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de prendre ce sujet comme enjeu de travail ?
La question des villes jumelées est à la fois symbolique, politique et historique. C’est vrai qu’elle est surtout présente dans les discours, très peu dans les faits. Ce n’est pas du tout non plus un espace qui, à la base, est artistique. C’est souvent au niveau socio-culturel que certains gestes minimums se font : échanges entre collèges, groupes de personnes âgées ou fanfares que l’on fait voyager... Mais c’est précisément cet aspect un peu abandonné dans les faits qui m’intéresse. Je vois là une brèche possible pour l’artistique et le performatif, avec une question éminemment politique : quelle place laissons-nous à l’Autre, à l’Ailleurs, dans notre quotidien ? […] Plus globalement, c’est le caractère même de ce type de projet qui m’intéresse : une façon de se « tester » en tant qu’artiste dans un champ sociétal plus large que l’unique champ artistique, en développant un travail sur le long terme (4-5 ans), par étapes, de façon itinérante, et dont chaque session se nourrit des précédentes, tout en s’inventant en fonction des rencontres et des ressources locales.

C’est important pour vous cette dimension collaborative ?
C’est ce qui fait que j’aime ce genre de projet : je n’y suis qu’un artiste, qui développe un projet dans la société, mais qui a besoin de la connaissance et de la présence des autres pour que ce projet existe. Et ce sont ces connaissances et ces présences réunies qui lui donneront son identité.

Qu’est-ce que vous cherchez à partager à partir de ce type d’expérience multidimensionnelle ?
Travailler sur le corps sensible, signer sa présence au monde, ici et maintenant, ont toujours été des moteurs dans mon travail de chorégraphe. Avec ce projet, j’ai envie de dire que cet ici et maintenant est aussi dépendant d’un ailleurs – que cet ailleurs soit réel ou fantasmé, imaginé. C’est cette dimension-là (se situer dans le monde, et dans son actualité, son présent) que je cherche à mettre en partage.

Il y a tout un rapport au regard aussi dans votre travail. Un peu comme si vous nous appreniez à regarder autrement ce qui nous entoure au quotidien.
Il y a cette dimension-là, c’est vrai. Attiser une créativité du perceptif : comment regarde-t-on ce qu’il y a autour de nous ? Avec la particularité ici que ce « autour de nous » sera également « au lointain ». Comment ramener le lointain, ici ? Comment ramener la ville allemande de Schriesheim – ou Paczków en Pologne – à Uzès ? Des questions centrales dans la préparation de ces deux journées d’Uzès en jumelle.

  • vendredi 21 juin à 10h00
  • 10:00 > 13:00 bar du Jardin de l’évêché
    Lieu d’échanges, de collecte, de documentations, d’ateliers pratiques, point de départ de rendez-vous dans la ville...
  • vendredi 21 juin à 10h00
  • à 10:00 au bar du jardin de l’évêché
    puis déambulation dans la ville jusqu’à 13:00
    ... hymne jumelé
    Hymne sur la relation d’Uzès avec ses villes jumelées mis en chanson par David Skeist, parlé-chanté par un chœur d’amateurs
  • vendredi 21 juin à 10h00
  • 11:30 à la fontaine offerte par Schriesheim, parking des Cordeliers
    (face à l’immeuble Sirius)
    ... partage des eaux
    événement performatif
  • vendredi 21 juin à 14h00
  • 14:00 > 18:30 à la tour du Roi, jardin médiéval d’Uzès
    ... La pointe de la jumelle
    Installation performative : appréhender le lointain jumelé à partir d’un point de vue en hauteur
  • vendredi 21 juin à 14h00
  • départs à 14:00 / 15:00 /16:00 /17:00 / 18:00
    rendez-vous au bar du jardin de l’évêché - sur réservation
    ... trajet hors champ
    ... habitants en correspondance
    Un cycle en deux temps : une visite guidée en voiture, comme une manière d’interroger le local en regard d’un imaginaire du lointain, et un échange en direct de Schriesheim.
  • samedi 22 juin à 10h00
  • 10:00 > 13:00 bar du Jardin de l’évêché
    Lieu d’échanges, de collecte, de documentations, d’ateliers pratiques, point de départ de rendez-vous dans la ville...
  • samedi 22 juin à 10h00
  • à 10:00 au bar du jardin de l’évêché
    puis déambulation dans la ville jusqu’à 13:00
    ... hymne jumelé
    Hymne sur la relation d’Uzès avec ses villes jumelées mis en chanson par David Skeist, parlé-chanté par un chœur d’amateurs
  • samedi 22 juin à 10h00
  • 11:30 à la fontaine offerte par Schriesheim, parking des Cordeliers
    (face à l’immeuble Sirius)
    ... partage des eaux
    événement performatif
  • samedi 22 juin à 14h00
  • 14:00 > 18:30 à la tour du Roi, jardin médiéval d’Uzès
    ... La pointe de la jumelle
    Installation performative : appréhender le lointain jumelé à partir d’un point de vue en hauteur
  • samedi 22 juin à 14h00
  • départs à 14:00 / 15:00 /16:00 /17:00 / 18:00
    rendez-vous au bar du jardin de l’évêché - sur réservation
    ... trajet hors champ
    ... habitants en correspondance
    Un cycle en deux temps : une visite guidée en voiture, comme une manière d’interroger le local en regard d’un imaginaire du lointain, et un échange en direct de Schriesheim.

Partagez

tarifs & réservation