Le soutien aux artistes

L’artiste associé

« Je pense que ce qui prévaut à cette collaboration est l’envie de réfléchir avec un artiste. Penser, discuter, échanger ensemble et se nourrir mutuellement. Il y a également la volonté de faire le lien entre un artiste, son œuvre et le public sur un territoire, de transmettre l’esthétique particulière d’un chorégraphe. » (extraits d’un entretien avec Liliane Schaus, pour le journal Uzès danse news #2 publié en mars 2012)

Depuis 2006 et l’arrivée de Liliane Schaus, le CDCN travaille en collaboration avec un artiste associé. En 2016, les CDCN obtiennent du ministère de la Culture et de la Communication une aide complémentaire pour accompagner cette association. La mesure artiste associé permet de soutenir financièrement les productions du chorégraphe, d’accueillir ses créations et son répertoire, d’aider à la diffusion de ses pièces, d’imaginer avec lui plusieurs événements et rencontres, et de concevoir des projets d’éducation artistique et culturelle.

La Maison CDCN s’associe à David Wampach de 2016 à juin 2019.

Depuis 2016, David Wampach nous a décalés, déplacés et emmenés dans son univers. Pour commencer nous avons déménagé notre bureau pour laisser place à son Cabinet de curiosité en janvier 2016, événement qui a marqué le début de notre association. Ensuite, il a partagé avec le public les arcanes de la création et de la vie d’un artiste avec des rencontres intitulées Secrets publics dans lesquelles il conversait avec d’autres artistes. Il a assumé la direction artistique des ateliers au Mas Careiron, accompagné par deux collaboratrices de longue date, Dalila Khatir et Rachel Garcia, qui a également dirigé le travail d’ateliers dans les écoles d’Uzès et de l’Uzège pour aboutir à un rendu autour des ballets triadiques d’Oskar Schlemmer en 2017. Ces ateliers au Mas Careiron sont confiés pour 2018 à Clémence Gaillard et Valeria Guiga, interprètes de BATTEMENT et Dalila Khatir.

Il a présenté son répertoire au festival (SACRE, BATTERIE / BATTEMENT, VEINE, URGE, ENDO), dans différents lieux du territoire et en a profité pour réinventer une de ses pièces BATTERIE, pour la décliner au féminin. Sa prochaine création BÉRÉZINA (titre provisoire) sera présentée au festival Uzès danse 2019.

Pour sa dernière rencontre Secrets Publics , il fait appel à la complicité de Vincent Dupont, chorégraphe associé à ICI–CCN de Montpellier Occitanie. Ensemble, ils proposent une émission de radio performative : La guerre des ondes (cade de Faraday).

www.davidwampach.fr

David Wampach

« Entre rigueur mathématique et démesure burlesque, David Wampach invente des univers contrastés : des plateaux policés, un cadre rigide, une distribution scrupuleuse entre féminin et masculin, des enjeux chorégraphiques ciblés, et derrière l’ordre apparent, l’explosion anarchique des passions. » portrait par Eve Beauvallet

David Wampach se forme à la danse à ex.e.r.ce (Montpellier), à P.A.R.T.S. (Bruxelles) et participe à la formation en culture chorégraphique de Laurence Louppe. Il développe une écriture et une esthétique empreintes d’influences théâtrales, cinématographiques et picturales. Depuis le début de son parcours, il crée un langage précis et radical.

Ses créations : D ES R A (2003), CIRCONSCRIT* (2004), BASCULE* (2005), QUATORZE (2007), AUTO* (2008), BATTERIE* (2008), BATTEMENT* (2009), CASSETTE (2011), SACRE* (2011), RITE (2013 - court-métrage), TOUR* (2013), VEINE* (2014), URGE* (2015), ENDO et CASSETTE DUET (2017).
*pièces accueillies au festival Uzès danse

Artistes associés précédents

Christophe Haleb
Notre premier artiste associé, Christophe Haleb, a cheminé avec nous pendant 6 ans (2006-2012). La rencontre avec Christophe Haleb, son esthétique foisonnante, multiple, baroque et contemporaine ; sa nature transdisciplinaire mêlant la danse au cirque, au théâtre, à la scénographie, aux arts plastiques, à la musique ; sa perception de l’architecture sociale et politique d’un territoire à travers le corps des danseurs ; son sens de la fête, son talent pour rassembler les énergies autour d’un projet, nous ont d’emblée convaincus pour lui proposer d’être à nos côtés dans cette aventure.
Lui et sa « joyeuse bande » comme il se plaît à appeler sa compagnie la zouze ont marqué les esprits, les lieux de la ville qu’ils ont transformés, les mémoire des enfants, des lycéens, des patients et du personnel hospitalier du Mas Careiron et des habitants d’Uzès. Ils nous ont transmis leur énergie, nous ont obligés à inventer avec eux, à sortir de nos habitudes, avec générosité, ils ont changé notre regard sur la danse et sur le monde.

Fabrice Ramalingom
De 2012 à 2015, Fabrice Ramalingom a pris le relais pour trois ans. Avec Fabrice, nous nous sommes recentrés sur le corps, sur le mouvement et sur une écriture très précise. Sa manière d’aborder et de travailler la danse nous a amené à un endroit plus intime, nous a renvoyé au rapport que nous avons à notre corps.
Fabrice lui n’a pas vraiment de « bande » autour de lui, il a cependant des collaborations fidèles avec des danseurs, une créatrice lumière, un scénographe dont il s’entoure pour travailler et réfléchir avec nous l’action éducative et culturelle. Sa curiosité pour découvrir le travail de ses pairs dans d’autres pays, son envie de travailler avec des publics différents et son désir de transmettre sa danse, nous ont convaincus de poursuivre avec lui pendant 3 ans notre chemin chorégraphique.